Manifestations / Rassemblement puis manifestation à Caen contre les expulsions effectuées juste avant la trêve hivernale. Le 28/10/2017

Lucille L'ⒶlternⒶctiviste
    Par Lucille L'ⒶlternⒶctiviste
    Hébergements d’urgence
    JUSQU’OU IRONT-ILS DANS L’INHUMANITE ?
    Rassemblement devant la préfecture
    Samedi 28 Octobre 14H30
     
     
    Juste avant la trêve hivernale (qui débute le 1er novembre), la préfecture et la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale) s’empressent de mettre des migrants à la rue, des familles avec enfants en bas âge, y compris des femmes enceintes.
    Le prétexte invoqué est que le Conseil d’Etat, dans un « arrêt du 13 juillet 2016 », a décrété que l’Etat n’était plus obligé de loger les familles ayant reçu une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français).
    Donc, sans scrupule, la préfecture et la DDCS en profitent pour expulser, dans un premier temps, du village mobile de « 2ChosesLune » au moins six familles (13 enfants : 5 de 1 à 3 ans, 8 de 4 à 15 ans – scolarisés -, et 10 adultes – dont 4 ayant de gros problèmes de santé -) qui vont être contraintes de dormir à la rue. Comme cela la préfecture, en les mettant dans des conditions ignobles, pense qu’ils repartiront éventuellement dans leur pays d’origine.
    Refusons cette politique indigne et exigeons que l’Etat assume ses obligations :
    Selon l'article L.345-2-2 du code de l'action sociale et des familles :
    "Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence".
    Il est urgent de se mobiliser pour dénoncer les conditions inadmissibles faites à ces familles.
    Refusons que les migrants soient traités comme du bétail.
    Nous exigeons :
     Un hébergement d’urgence dans des conditions d’accueil conformes à la dignité de la personne humaine, que ce soit pour des familles françaises ou étrangères.
     Des solutions d’hébergement pérennes et en nombre suffisant. Que Monsieur le Préfet utilise son pouvoir de réquisition et que les municipalités coopèrent à la recherche des locaux vides. Il n’en manque pas.
    L’engagement des municipalités à mettre en place dans leurs CCAS des dispositifs d’accueil et d’aide.
     
    Premiers Signataires :
    AG de Lutte Contre Toutes les Expulsions - ASTI 14 – ARCAL Basse Normandie – CIMADE Caen - CSF 14 - « Collectif parents d’élèves  pas d’enfants sans toit » – Comité Amérique Latine - FCPE 14 – FSU 14 - LDH 14 - Le Temps d’un Toit – Médecins du Monde -- Planning Familial 14 - Terre des Hommes – SUD Education 14 - Union Syndicale Solidaire 14 – UD CGT 14 -
     

    Assemblée Générale de lutte contre toutes les expulsions
    Mail : ag-contre-expulsions@laposte.net
    Site : http://agcontrelesexpulsions.wordpress.com/